Hydromel, recette du Moyen-Âge (boisson)

Cette recette vous est restituée dans les termes presque inchangés du livre dont elle est issue.
Hydromel, recette du Moyen-Âge
" Prenez vingt-quatre pintes d'eau de pluie bien nette, trois pintes de bon miel de couleur tirante sur le tanné, puis faire bouillir le tout en une chaudière de cuivre, sur un petit feu de charbon peu à peu, tournant toujours de crainte qu'il ne brûle et l'écumant bien curieusement.
Pour connaître quand l'hydromel sera cuit, vous mettrez dedans un œuf frais de poule : s'il va au fond, l'hydromel n'est pas cuit, mais si l'œuf surnage et qu'il se tienne sur le côté, l'hydromel est en la parfaite cuisson.
Alors vous le tirerez de dessus le feu et le verserez à travers un linge dans des vaisseaux de bois de chêne qui soient tout neufs, n'ayant encore servi à mettre aucune liqueur.
Et vous y coulerez l'hydromel à travers un linge bien clair, ou estamine, cousu en long comme un boyau, dedans lequel il y aura de la racine d'Angélique concassée, la valeur de la centième partie de ce que vous aurez d'hydromel, et autant de graine de Moutarde aussi concassée. Lequel boyau sera lié d'une petite corde par le bout pour le retirer quand besoin sera.
Puis, vous exposerez le vaisseau au grand soleil pendant tous les jours caniculaires, laissant la bonde ouverte pour lui faire jeter son écume et bouillir une seconde fois au soleil, au bout desquels vous retirerez le linge et bondonnerez bien le vaisseau, le disposant dans le logis pour en user à votre commodité et besoin. "

Source : Livre "Les délices de la campagne", d'un auteur inconnu, édité en 1654 à Amsteldam, chez Raphaël Smith.

Miels conseillés pour réaliser cette recette :

Miel d'acacia produit en Creuse_Délices des Abeilles


Miel d'acacia

Miel de la Creuse_Délices des Abeilles

 

Miel de la Creuse


 Miel de fleurs produit en Creuse_Délices des Abeilles


     Miel de Fleurs

 Miel de pissenlit produit en Creuse_Délices des Abeilles


Miel de pissenlit